retour à la liste

Anna van der Breggen: "Je suis morte dix fois dans la phase finale"

2 April 2018

Anna van der Breggen: “Je ne m'attends pas à gagner de cette façon”

Anna van der Breggen était très forte et était bien sûr satisfaite de sa attaque réussie. "Pourtant, je ne m'attendais pas à être en mesure de gagner de cette façon. Le solo de 25 kilomètres était long. Je suis morte dix fois dans la phase finale, mais j'ai été capable de suivre mon rythme. En tout cas, je dois aussi remercier mon équipe. Avec cette équipe solide, nous pouvons en effet faire beaucoup de choses », a réagi la coureuse de Boels-Dolmans qui avait déjà remporté le titre olympique, mais qui place cette victoire aussi en tête de sa liste. "C'est une grande victoire pour moi, une course que tout le monde veut gagner. Je vais profiter de cette victoire."

Jolien D’Hoore: “Je n'ai rien à me reprocher”

J'avais de bonnes jambes aujourd'hui et toute la course j'étais attentivement en tête du peloton. Mais sur l'Oude Kwaremont j'avais, comme craint, trop peu de force. J'espérais que certains coéquipiers pourraient me ramener à la tête de la course, mais ce n'était pas le cas. Ensuite, je savais que la course était fini. Est-ce que j'espère gagner ici un jour? Cela reste un de mes objectifs. Mais je dois pouvoir survivre les pentes avec les meilleurs. Je me reflète un peu à Alexander Kristoff. Lui aussi est un sprinteur qui pourrait gagner le Tour des Flandres. 

Jolien D'Hoore n'était pas du tout surpris par l'explosion et le fort solo d'Anna van der Breggen. "Pendant la course, j'ai réalisé qu'elle était très bonne. Elle n'a pas respiré. C'était un bon signe et cela a été confirmé par la suite."

Sofie De Vuyst: “Les encouragements étaient phénoménaux”

Sofie De Vuyst était à nouveau une agréable surprise et était seizième. "Je suis très satisfaite. Seulement j'ai dû faire l'Oude Kwaremont avec les cinq premiers. Je n'ai pas réussi et j'ai donc été pris dans le groupe arrière. Mais je dois mettre les choses en perspective, l'année dernière je ne pensais pas que je serais déjà ici, et encore moins que je conduirais un top vingt. Les pavés étaient difficiles pour moi parfois. J'ai aussi ressenti une douleur dans le dos mais ce n'est qu'une petite douleur par rapport à ce que j'ai ressenti l'année dernière après ma lourde chute. L'enthousiasme du public était phénoménal et m'a fait oublier la douleur. Je concentre maintenant toute l'attention sur les classiques ardennaises, ce qui seront mon objectif encore plus que ce Tour des Flandres."

Source: Het Nieuwsblad

  • Photonews © Photonews