retour à la liste

Niki Terpstra triomphe de manière phénoménale dans le 102e Tour des Flandres

2 April 2018

Les dieux de la météo étaient moins favorables pour les fans de cyclisme cette année que les années précédentes. Pas de soleil matinal ce dimanche de Pâques, mais parfois de la pluie locale. Le public ne s'est pas laissé rebuter par cela, parce qu'en grand nombre ils sont descendus à la Grande Place Markt à Anvers. Studio Brussel a réalisé à nouveau une fête d'ouverture fantastique, les coureurs sont partis de bonne humeur pour un parcours de 264,7 kilomètres.

Malgré la pluie, le rythme était immédiatement très haut dans la phase initiale. Le vol traditionnel de la journée a pris beaucoup de temps et cela a provoqué de la nervosité dans le peloton. La plus grande victime était Sep Vanmarcke qui, à l'approche des Ardennes flamandes, est tombé deux fois.

Après 70 km onze coureurs ont fait le bon saut. Trois Belges: Aimé De Gendt (Sport Vlaanderen - Baloise), Dimitri Peyskens (WB - Aqua Protect Veranclassic) et Michael Goolaerts (Veranda's Willems - Crelan). Marco Haller (Katusha - Alpecin), Ryan Gibbons (Dimension Dates), Iván García (Bahrain - Merida), Jimmy Turgis (Cofidis) et Filippo Ganna (UAE Team Emirates) ont aussi pris part à l'attaque. Enfin, les Pays-Bas étaient également représentés avec trois coureurs (Lighthart et Gerts de Roompot et Eenkhoorn de LottoNL-Jumbo), un précurseur de ce qui allait devenir un grand jour néerlandais.

Après la fin de la chanson des onze coureurs, trois coureurs ont pris le relais. A nouveau avec deux Néerlandais. Dylan Van Baarle (Sky), Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et Sebastian Langeveld (EF-Drapac) ont attaqué juste avant le Koppenberg et ont persévéré pendant un moment. Avant, la course était encore très nerveux, mais sans trop de conséquences. Naesen est tombé, mais a pu se reconnecter. Les autres belges, avec Tiesj Benoot et Wout Van Aert, s'étaient déjà montrés très avides.

Malgré une pièce de puissance de Greg Van Avermaet sur le Taaienberg, c'est le Kruisberg qui s'occupera de la décision cette année. Dans un groupe sélectionné de favoris restants, Nibali a sauté en avant. Terpstra a réagi rapidement et a doublé l'Italien à 26 km de l'arrivée à Oudenaarde.

Ceux qui pensaient que les favoris conduiront au Néerlandais à la dernière fois Oude Kwaremont et Paterberg , ont été déçus. Les favoris se regardaient et ainsi l'oiseau volait. Terpstra a montré sa classe et a laissé derrière ses deux compatriotes sur l'Oude Kwaremont. Seul le très jeune Mads Pedersen offrait une certaine résistance, mais aucune menace réelle contre le fantastique Néerlandais de Quick-Step.

Quand Terpstra a pris 45 secondes, Peter Sagan a pensé que c'était bon. Le champion du monde a ouvert le gaz avant la dernière fois Paterberg, mais il est retombé au groupe de favoris. Entre-temps, Terpstra a donné tout en direction d'Oudenaarde. Sur les tons de "Gaan met die banaan", un Néerlandais très heureux a franchi la ligne d'arrivée en solo. Le solide Mads Pedersen est resté avant le peloton et a terminé deuxième, Philippe Gilbert a complété la fête avec une troisième place.

Terpstra et Gilbert soulignent encore une fois la domination de Quick-Step Floors. Le "wolfpack", le surnom des coureurs de Patrick Lefevere, a remporté sa 21ème victoire de la saison avec la victoire du Tour des Flandres. Et Niki Terpstra, qui peut s'appeler le roi du Tour des Flandres pendant un an.

  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx
  • Digitalclickx © Digitalclickx